AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:20

Être heureux est merveilleux, mais il est encore plus merveilleux de rendre quelqu’un heureux.
Zéphyr A. Van Brick
NOM ≈ Van brick PRÉNOMS ≈ Zéphyr addison SURNOM(S) ≈ Aucun ÂGE ≈ 28 ans DATE DE NAISSANCE ≈ dix octobre LIEU DE NAISSANCE ≈ Beverly Hills ORIGINES ≈ Américain NATIONALITÉ ≈ américaine ORIENTATION SEXUELLE ≈ Hétérosexuelle STATUT SOCIAL ≈ Très aisé STATUT CIVIL ≈ Célibataire MÉTIER ET/OU ÉTUDES ≈ Avocat GROUPE≈ price tag AVATAR ≈ Nico Tortorella CRÉDITS ≈ cheschire



QUALITÉS ≈ Intelligent - Malin - Drôle - Courageux - Charismatique - Energique - Franc  

DÉFAUTS ≈ Impulsif - Arrogant - Vantard - Têtu - Prétentieux - Joueur - egoïste  



Zéphyr à supprimer son deuxième prénom, car il trouvait que sa faisais bien trop féminin ≈ Il a tendance à vouloir tuer, d'ailleurs il a déjà commis quelques meurtre, oh le vilain ! ≈ Il ne se sépare jamais de son zypo ou est gravé ces initiales, son porte bonheur apparemment ≈ Il a un frère qu'il a perdu de vu depuis des années ≈ Il n'a pas connu sa mère ≈ Il a été élevé par sa nourrisse ≈ Il est ici depuis une semaine ≈ le mariage pour lui est pire que de faire de la prison ≈ Il déteste le chocolat ≈ Il bois un pack de bière tout les soirs ≈
que pense-tu d'happiness et de son blog ?
Désolé pour le langage, mais pour moi c’est une grosse connerie ! Pour moi le bonheur si on le cherche déjà, parce que je ne pense pas que tout le monde cherche le bonheur, certain naisse déjà avec le bonheur donc l’intérêt en perd son sens, donc tout ça pour dire que pour moi le bonheur ce n’est pas quelque chose qui nous tombe d’un seul coup dessus, si on a eu la poisse toute notre vie, il faut faire avec ! Puis  ces gens qui cherchent absolument le bonheur devraient plutôt se bouger le cul au lieu de l’attendre !  

crois-tu au destin ?
Non vous rigolez ! Le destin, ah une pièce par terre, ça doit sûrement être le destin qui m’envoi un signe ! Que des conneries, j’hallucine ! Ma réponse est donc non je ne crois pas au destin, son destin on se le crée soi même, y’a que comme ça que ça fonctionne !


selon toi, le bonheur c'est quoi ?
Pour moi le bonheur, c’est la vie que je vis actuellement, des journée ou je fais ce que bon me semble et ou personne me saoule en me parlant de bonheur et de destin. Le bonheur ne viens pas seul et nous tend aucune perche, il faut savoir le prendre et non lui courir après.  
PSEUDO/PRÉNOM ≈ London/Lydia ÂGE ≈ 22 ans SEXE ≈ F PLANÈTE/PAYS/RÉGION ≈ Alsace LES LICORNES, TU AIMES ? ≈ Hum, question piège ? je n'aime pas le rose ça compte ? Je préfère les lamas   T'AS PAS ENVIE D'ÊTRE UN PANDA, TOI ? ≈ Oooh sii !!!! ça doit trop être la classe d'être un panda, ça fera rire la licorne     TU NOUS AS CONNU COMMENT ? ≈ sur bazzart ON EST BAISABLE OU PAS ? ≈ Oh oui baby !   UNE PROPOSITION OU SUGGESTION A NOUS FAIRE ? ≈ aucune pour le moment UN DERNIER TRUC A DIRE POUR TA DÉFENSE ? ≈ çadéchiresaméméquidanselapolka !!
Code:
<b>nico tortorella</b> ≈ zéphyr van brick
we all know how to be happy.


Dernière édition par zéphyr van brick le Jeu 19 Fév - 23:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:20

Il y a des jours ou je me demande si tout aurait été différent si j’avais fait les choses autrement dans ma vie. Si j’avais fréquenté d’autre personne et si j’avais été quelqu’un d’autre est ce que j’aurai terminé comme je suis à présent. J’avais tout pour être heureux, mais au final je me suis retrouvé sans rien du tout, sans épaule sur laquelle pleuré et sans aucune main tendu pour m’aider à me relever. Je rêvais de beaucoup de chose, mais peu à peu j’ai pris conscience que si nos rêve devenais réalité, rêver n’aurai plus lieu d’être. Avez-vous déjà regretter le passé ? Vous êtes vous déjà demander pourquoi vous êtes sur terre ? Avez-vous déjà eu l’impression d’être né dans le mauvais monde ? Dans un monde ou vous êtes seul contre tous et peu importe ce que vous faites ça vous retombe toujours dessus. Avez-vous déjà eu l’impression d’être aimer de personne et que lorsque vous voulez tout faire pour qu’on vous aime bah ça empire les choses ? Avez-vous déjà eu l’impression d’être quelqu’un que vous ne reconnaissez pas face à votre propre reflet ? Et avez-vous déjà eu l’impression d’être différent et d’être unique ? Aimeriez vous être utile dans ce monde de fou ? Aimeriez vous être juste une seconde aimer ? Ou aimeriez vous juste être parfait aux yeux de tous ? On rêve tous de quelques chose ou de quelqu’un et on s’attache à se rêve mais si on était juste quelques seconde réaliste nous serons que nos rêves ne peuvent pas être réelle. La vie est injuste et jamais nous pourrions être heureux, jamais nous pourrions avoir ce que l’on veut et jamais nous serons des super héros !

«Regardez-le sous ses airs de monsieur parfait … » «A votre avis pourquoi un jeune homme lui viendrai ici ?» «Il a l’air tellement sûr de lui …» «Vous pensez qu’il a une fiancée ?» «C’est un fils à papa, ça se vois !» «Méfiez-vous de lui, il me parait pas clair …»
Mon arrivé à Rockhampton avait beaucoup fait parler le voisinage qui entourai ma maison. Personne ne m’avais jamais vu auparavant et ça pouvait laissez croire qu’on ne me connaissait pas encore, mais pourquoi alors les voisins se permettait-il de me juger sur un simple regard ? Je sentais leurs regards peser sur moi, ils se posaient tellement de question sur la personne qui venait de s’installer juste à côté de leurs maisons. Si seulement ils s’avaient …
«Nolan Alexander Carlton, jeune avocat débutant, je viens de Beverly Hill, mon père est lui aussi avocat, ma mère est décédée le jour de ma naissance, ah et je suis un tueur !» Je me regardais face à mon propre reflet cherchant le moyen de me présenter à mes nouveaux voisins, je devais rester discret sur mes activités, ne jamais en parler même si on devait me mettre un couteau sous la gorge. Je devais surtout paraitre pour quelqu’un de normal et non pour quelqu’un qui a tellement de chose à cacher, montrer que je suis beau et sûr de moi, montrer à tout le monde que je suis l’héritier d’un célèbre avocat Américain. Paraitre intelligent, inoffensif, NIET ! C’est que des conneries, je suis assoiffé de sang, je tue pour mon simple plaisirs des inconnues que je regarde mourir lentement, faire cela en Californie devenait assez dangereux, je devais changer de territoire et Rockhampton était le lieu parfait !  Je n’ai pas toujours été un tueur …

Je suis né le 10 octobre , dans une famille tout à fait normal, mise à part qu’en me donnant la vie ma mère a rendu la vie. Vous l’aurez compris c’est mon père qui c’est occupé de moi, enfin non c’est mon père qui payait des gens pour que l’on s’occupe de moi. Mon père disait tout le temps : Si tu ne peux ne pas vaincre, donne-toi les moyens pour vaincre !

De belles paroles pour un futur meurtrier direz-vous. Mon père a souvent été un mauvais père, souvent en déplacement pour son travail, emmenant chaque semaine une autre femme à la maison pour son simple plaisirs, il aurait vite oublié ma mère qui devait être qu’une femme parmi tant d’autre pour lui. Amateur de grosse voiture et de grande maison un peu partout, mon père était de loin adulte dans sa tête, la seul chose qu’il faisait bien c’était son rôle d’avocat pour défendre plus d’un criminel coupable et devinez quoi, il a toujours gagné laissant donc en liberté plus d’un mauvais garçon dans les rue de Los Angeles. Il n’aurait jamais pensé que son unique fils soit un jour l’un d’entre eux. Je n’étais pas du tout destiné à être mauvais, bien au contraire. J’ai grandis dans une grande maison avec Carmen, la femme que mon père payait pour mon éducation, elle m’avait montré les bons côtés de la vie, m’avais encouragé à aller loin dans la vie tout en me déconseillant de suivre les traces de mon père, mais me conseillant de suivre mes propres traces. Loupé direz-vous ! J’ai toujours eu de très bonne notes à l’école, mais cela ne faisait pas de moi un premier de la classe, j’étais celui qui aimait faire rire les autres, qui faisait les yeux doux aux demoiselles, celui que tout le monde aimais détester à cause de mon caractère de fils à papa qui a toujours eu tout ce qu’il voulait. Celui qui vie dans une maison bien trop grande pour lui. Vive l’école publique ! Carmen ne voulais pas que j’aille dans une école privé ou tout le monde se ressemble et viennent du même type de famille, elle voulait me mélanger à une population différente de celle ou je vivais. J’allais donc tous les jours à l’école au centre de Los Angeles avec Marco qui était destiné à être mon chauffeur. Pas mal pour un gamin de 10 ans ! J’attirai ainsi tout les regards sur moi, passant une fois de plus pour le fils de riche. Dans cette école il y en avait quelques un comme moi, mais la majorité avait à peine de quoi se payer un déjeuner à la cafétéria. Vivant à part de la majorité, je triai mes amis et mes connaissances, espérant tomber des gens qui se ficherai bien de ce que je pouvais posséder, mais qui s’intéresserai à se que je suis vraiment. Ses gens là fut rare, mais il y en a eu quelques un, du moins pour un certain temps. Alors que je commençais à me plaire dans ce genre d’école, mon père voulu s’en mêler en m’envoyant dans une des écoles les plus réputé de Los Angeles, je devais suivre ses traces et donc aller dans une école privé ou tout les élèves sont des robots programmé par leurs parents, du moins c’est ce qui paraissais en apparence, car une fois dedans je vis très vite toute les manigances que chaque personne faisait pour faire du mal à leur entourage. Bizarrement j’avais trouvé très vite ma place parmi eux, alors que certain étaient là depuis bien longtemps et galérais toujours autant à se faire une place dans le monde bourgeois des enfants qui s’ennuie tellement qu’ils font du mal aux autres. Je sortais avec la reine des abeilles, celle qui dirigeais l’école par sa méchanceté, on c’était très vite trouvé, elle s’appelait Candice. Bien sûr, ça n’avais pas duré. Je lui avais brisé le cœur en couchant avec sa sœur. Je ne suis pas compatible avec l’amour, je ne peux aimé ou avoué ce que je ressens. J’aime faire du mal aux autres et j’en rigole.

«T’es qu’un salaud, tu te fiches de faire du mal aux autres, tu penses qu’à toi et à ta petite personne, pourri gâter !» J’entendais souvent ce genre de remarque, mais pour moi c’étais secondaire, je me sentais heureux, enfin non je pensais être heureux. J’avais gardé contact avec mes amis de l’école public, certain avaient mal tourné, d’autre était devenu de pâles imitations de moi-même. Je n’avais plus rien à faire avec eux. Je me retrouvais au final seul avec moi-même sans pouvoir me confier à qui voudrai m’écouter.
Il était temps de me prendre en main ! J’ai commencé par changer d’école en autant toujours pour une école privé sous le regard de mon père. J’étais le nouveau celui que personne ne connaissait, il était temps de me faire une nouvelle image. Nouveaux potes, nouvelles copines tout ressemblais à mon ancienne vie malgré mes efforts, je n’avais pas changé, j’étais toujours ce salaud, mais j’avais conservé mes amis et ma petites amie que je pensais aimer. Je suis resté avec elle jusqu’à la fin de mes études, mon père m’avais pris sous son aile dans son cabinet d’avocat, je le voyais défendre ces salauds avec un incroyable talent. Je voulais faire de même, et j’eu la possibilité de commencer à le faire, mais un soir de pluie j’ai dérapé.

«Tu te fou de moi ? Je t’aime et tu te tape se pouilleux !» «Zéphyr … ce n’est pas se que tu crois …» Je n’avais pas réfléchis et j’avais attrapé ce type par le cou et m’étais fait un plaisir de lui briser la nuque. Il était mort. Je me trouvai devant lui avec ma petite amie en pleure devant moi. Je n’eu pas le choix, je l’avais attrapé et l’avais accroché à une chaise, je ne devais laisser aucun témoin si je tenais à ma liberté, elle m’avait trompé, mon cœur était brisé, j’avais besoin de lui faire ressentir ce que je ressentais au plus profond de moi. Sans doute je la tortura, je voyais le sang tomber sur le sol, je l’entendais crier et bizarrement plus elle criait plus je lui faisais mal, je venais de connaitre un certain plaisir à faire ce que j’étais entrain de faire et j’étais loin de me douté que ça allait être une parmi tant d’autre.

Après m’être débarrassé des deux corps, je m’étais rendu dans un bar ou j’y avais passé ma nuit à boire. Le lendemain j’avais réalisé mes actes et j’avais envie de recommencer encore et encore. Je continuais à défendre la justice, tout en continuant mes meurtres sur des jeunes femmes, je ne m’arrêtais plus, jusqu’au jour ou un corps a été découvert, personne ne pu remonter à moi, mais c’étais un avertissement je devais changer de territoire et après de longues discussion avec mon père, je déménageai à rockhampton, loin de la Californie, on avait ouvert un cabinet et j’étais à présent seul à m’en occuper. Je démarrai une nouvelle vie, mais l’envie de sang qui coule me revenais et je s’avais qu’ici il y aura des victimes …

Ressèment j'ai croisé la route, d'un visage familier, un visage qu'il me semblais avoir enterré, mon ex petite amie, la seule et unique de toute ma vie. « Comment cela est possible … t’es censé être morte …» « Non c’était ma sœur jumelle …» « ça a fait le tour des journaux, c’est choquant !» Je n’étai pas loin de faire une gourde, je devais me sortir du pétrin dans lequel j’étais, j’ai alors commencé à la draguer, puis on est sorti ensemble quelques soirs, garder ces ennemies proche est souvent recommandé, sauf que là ce n’était pas mon ennemie, mais la sœur jumelle de la fille que j’ai tué et enterrée, je crois que je ne vais pas bien dans ma tête … En parallèle je vois une autre fille, une superbe fille, j’espère ne pas faire de bêtise …
we all know how to be happy.


Dernière édition par zéphyr van brick le Jeu 19 Fév - 22:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 509
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:23

TORTELLAAAAAAAAAAA
j'aime beaucoup le titre bienvenue sur htbh et bonne chance pour ta fiche n'hésite pas à me mpotter si t'as une question nous faudra un lien sexy

_________________
But love doesn’t make sense.
"Someone will fall in love with you. Your flaws, scars, someone will. They’ll love you for you. They’ll fall in love with you. No one else, just… you. Maybe you haven’t met them yet, but there is someone out there wondering what you’re like. You’ll meet them, I promise."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 97
Date d'inscription : 18/01/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:25

epouse-moi très bon choix d'avatar bienvenue mon beau et si t'as une question mpotte-moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 150
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:32

bienvenue parmi nous

_________________
Pâle et sans bruit rêver avec l'amour, le temps jaloux qui trompe et qui dévore, l'oiseau captif qui languit près de moi, tout ce qui passe, et qu'à peine je vois, me trouve seule... seule ! Mais vivante encore, de toi !
Je dis ton nom dans ma gaîté rendue, je dis ton nom quand je rapprends les pleurs. Dans le désert la colombe perdue ne sait qu'un chant pour bercer ses douleurs. Égide chère à ma vie embrasée, mes yeux, mon coeur, mes voeux, mes pas s'élancent, vers toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 19:36

REGAN - Adelaïde est tout simplement sublime
ça sera avec plaisirs pour un lien ultra sexy
Merci beaucoup eh eh

PHILLIPA - RODEN !!!
Merci beaucoup I love you

JUNO - Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 337
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 20:03

MY GAAAAAAAD IL EST PERF
bienvenue par ici et si tu as la moindre question le staff est là

_________________
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part.▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 20:04

Voulez-vous que je meurs ??
Dakota est juste parfaite
Merci beaucoup ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 128
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 20:16

NICO
Bienvenue par ici

_________________
And we can whisper things secrets from our American dreams + Let me go I don't wanna be your hero. I don't wanna be your big man, I just wanna fight with everyone else. Your masquerade, I don't wanna be a part of your parade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 8
Date d'inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Jeu 19 Fév - 23:01

Tyler !
Il nous faudra un mégalien !!
Merci beaucoup I love you


FICHE FINIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 337
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   Ven 20 Fév - 11:39

OMGAAAD j'adore ton histoire
ta fiche est perf je te valide mon petit panda
bon jeu parmi-nous

_________________
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part.▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

we all know how to be happy.

MessageSujet: Re: Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zéphyr ☂ La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une vaste connerie : l'"Ordre des Infirmières"
» Orion Kirik ◊ Capitaine du Zéphyr
» La connerie humaine n'a pas de limites ...
» zéphyr insouciant [EN ATTENTE]
» "Si seulement on pouvait mettre sa connerie en bouteille..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
how to be happy. :: step two :: born to die :: we can be heroes-