AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A hard day's night ft Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 128
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: A hard day's night ft Dylan   Dim 22 Fév - 23:55



Kenneth se massa la nuque et bu une gorgée de l’affreux café du poste de police. Une fois n’était pas coutume, le jeune homme était de garde de nuit au poste, et autant dire que ce n’était pas une des missions qu’il appréciait le plus dans son travail. Kenneth était une personne qui appréciait bien trop son sommeil et devenait rapidement grognon quand celui-ci manquait. Ou alors il préférait largement être sur le terrain, ce qui n’était malheureusement toujours pas le cas, comme ce soir-là. Il avait passé la majeur partie de sa nuit assis à son bureau à remplir des papiers et les dossiers des diverses arrestations de la nuit, mais rien de très palpitant. Un gamin qui s’était fait chopper au liquor shop du coin avec une fausse carte d’identité représentait le plus gros crime de la soirée. Un de ses collègues entra tout à coup dans la salle de pause et lui donna une tape sur l’épaule. « Lancaster, je t’ai ramené quelqu’un. Une gamine en sortie de boîte qui s’est surement trop laissé aller, je te laisse t’occuper d’elle ! ». Kenneth but une dernière gorgée du café en grimaçant et marmonna « C’est trop gentil, fallait pas. ». Il détestait quand c’était son tour de faire le sale boulot. Ce devait être la troisième fois de la soirée qu’il remplissait ce même formulaire, les plus jeunes étaient définitivement de sortie. Il se pencha légèrement pour voir la jeune fille assise à son bureau. Evidemment, elle tirait la tronche, comme toute personne qui s’était faite arrêtée. Kenneth réajusta son uniforme dans lequel il commençait à étouffer et attrapa dans un tiroir les papiers dont il allait avoir besoin. Il avait l’impression d’avoir fait cet action encore et encore toute la soirée, ce qui l’ennuyait terriblement. Il posa le formulaire sur son bureau d’un air nonchalant et s’installa tout en attrapant un stylo qui trainait. « Nom et prénom ». Ses yeux étaient rivés sur le formulaire, mais il se décida à les relever vers la jeune femme quand celle-ci tarda à répondre. Elle avait le teint pâle et les cheveux légèrement ébouriffés. Elle devait avoir à peine la vingtaine, peut-être même pas encore. Et surtout, elle semblait bien imbibée d’alcool, ce qui expliquait sa présence à son bureau. Il soupira. « Ecoutez, c’est pas très compliqué. On remplit ce papier, vous passez le reste de la nuit en cellule de dégrisement et vous repartez demain matin ». Il tenta quand même de faire un léger sourire pour la rassurer parce qu’elle n’avait pas l’air sereine. «Donc on reprend, Nom et Prénom s'il vous plaît»

_________________
And we can whisper things secrets from our American dreams + Let me go I don't wanna be your hero. I don't wanna be your big man, I just wanna fight with everyone else. Your masquerade, I don't wanna be a part of your parade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 68
Date d'inscription : 20/01/2015

MessageSujet: Re: A hard day's night ft Dylan   Mer 25 Fév - 11:13


i'll be drunk again
to feel a little love
✻✻✻


Il était tard. Il était tard et Juno travaillait encore lorsque la blonde était sortie dehors. C'était une petite soirée, rien de grave. Mais les défis avaient commencés et Dylan ne savait pas refuser un défi. Et au fil des paroles, au fil des gloussements, au fil des verres, elle avait bu plus que de raison. Elle n'aurait pas dû, elle le sait. Sa femme allait la tuer, si elle ne rentrait pas avant elle. Alors Dylan, lorsque la nuit était tombée pour de vrai, qu'il avait commencé à se faire tard, elle était partie de la soirée. Pas en voiture, non. Elle avait trop bu pour ça et elle n'était pas venue avec la sienne. Alors elle avait marché. Pas vraiment droit. Pas vraiment bien. Elle avait ri toute seule dans la rue. Elle était bourrée, Dylan. Alors elle s'était arrêté à un endroit pour acheter une bouteille d'eau ou un café. Elle n'avait pas de fric dans ses poches. La femme lui avait tendu de l'eau que Dyl avait bu rapidement. Elle était sortie, elle avait vu les flics. Ils lui avaient parlé, elle n'avait pas tout saisi, balbutié. Puis après, c'était légèrement flou dans sa tête. Toujours est-il qu'elle était maintenant en face d'un officier. Plutôt mignon, d'ailleurs. Elle allait surement passer la nuit à dégriser.
Mais elle s'en foutait. Ce n'est pas ça qui l'emmerdait.
Non, Dylan avait peur de la réaction de sa femme. Alors elle allait tout faire pour sortir de là au plus vite. L'officier lui parla, et Dylan perdue dans ses pensées -et dans l'alcool, aussi- mit du temps à réagir. Il lui sortit une phrase bateau. "Dylan. MacKenzie, Dylan." Elle toussota, pas franchement à l'aise. Elle stressait. Elle leva ses yeux vers l'officier. "Et vous ?" demanda-t-elle avec un sourire narquois. C'était sorti tout seul. Excusez-la. Elle cherchait pas même à le draguer ou quoi. Niveau amour, Dylan était comblée. Non, elle voulait juste savoir comme il s'appelait. Tant qu'à faire. Tant qu'elle y était. Elle avait pas envie d'être là, Dylan, et elle maudissait encore ce putain de destin pour avoir mis sa route en travers de celle des flics. Mais au moins, pensa-t-elle, cela lui ferait quelque chose à raconter sur son blog : les flics de Rockhampton sont plutôt mignons. Elle secoua la tête, il fallait qu'elle se ressaisisse et qu'elle prépare son retour à la maison : parce que Juno allait vraiment la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 128
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: A hard day's night ft Dylan   Mer 25 Fév - 11:47



« Dylan. MacKenzie, Dylan ». Kenneth hocha la tête et inscrivit donc le nom de la jeune fille sur le rapport. Bien sûr, toutes ces questions seraient vérifiées par la suite avec les papiers d’identités qu’on avait retrouvés sur elle. Alors qu’il allait lui poser la suite des questions nécessaire pour terminer ce fichue formulaire, la jeune femme se fit encore entendre. « Et vous ? ». Kenneth releva le nez de son formulaire et haussa les sourcils. Il ne savait pas ce qu’elle cherchait à faire, mais ça ne marcherait pas avec lui. Il ne comptait même plus le nombre de femmes et même d’hommes qui avaient essayés de s’en sortir en cherchant à être sympathique, drôle ou le draguer. Les gens étaient prêts à faire n’importe quoi pour éviter leurs petits problèmes avec la loi. Et puis de toute façon, Kenneth ne donnait jamais son nom à des personnes qu’il arrêtait, parce qu’il s’avait très bien qu’avec les plus fous, des merdes pouvaient lui retomber dessus. Mais elle avait pas l’air méchante la gamine. En guise de réponse, il bougea légèrement l’insigne qui était posé sur son bureau et qui affichait K. Lancaster en lettres capitales. Il lui demanda par la suite d’autres informations comme sa date et son lieu de naissance, son adresse et toutes les choses nécessaires pour boucler le papier en bonne et due forme. Papier qu’il allait ensuite devoir rentrer dans la base de donnée du poste et qui allait finir sa course aux archives pour finalement être perdu dans les mois qui allaient venir. Oui, toutes les procédures inutiles commençaient à ennuyer l’officier Lancaster. Et puis, il espérait ne plus à avoir remplir ces fichus papiers et passer au niveau supérieur dans la hiérarchie du commissariat. Il attrapa ensuite une caisse en carton qui était posée sur son bureau et en vérifia le contenu. « Vous confirmez que tout ça vous appartient et qu’il ne manque rien ? ». La boîte contenait un sac à main, un portefeuille, des clés et d’autres babioles que la jeune fille avait sur elle lors de son arrestation. Il posa à nouveau les yeux sur elle et remarqua qu’elle était anormalement blanche. Il se pencha vers elle, posa une main sur son épaule et lui parla d’un air qui se voulait rassurant. « Ça va ? ».

_________________
And we can whisper things secrets from our American dreams + Let me go I don't wanna be your hero. I don't wanna be your big man, I just wanna fight with everyone else. Your masquerade, I don't wanna be a part of your parade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

we all know how to be happy.
Messages : 68
Date d'inscription : 20/01/2015

MessageSujet: Re: A hard day's night ft Dylan   Sam 28 Fév - 0:18


i'll be drunk again
to feel a little love
✻✻✻


Lancaster. C'était le nom du flic. Il lui avait montré sa plaque du revers de la main, ne prononçant pas lui-même son nom mais lui donnant un indice. Elle comprenait. Elle était certes alcoolisée mais elle comprenait qu'il ne veuille pas filer son nom entier. Sa question à elle était conne, mais elle n'avait pas vraiment réfléchi avant de la poser. Elle avait le cerveau embrumé, Dylan. Un peu trop embrumé pour pouvoir réfléchir correctement. Alors elle lui avait demandé son nom. Elle se sentait seule, aussi à répondre au question. Elle avait filé son adresse, son âge, ce genre de truc. Ils iraient surement vérifié plus tard, les flics, car elle aurait certainement pu mentir. Mais elle ne l'avait pas fait. Assise contre le dossier d'une chaise trop raide à son goût, Dyl était trop stressée pour pouvoir mentir. Son cerveau n'analysait pas franchement les bonnes informations et toutes ses pensées étaient dirigées vers Juno. Difficile de se concentrer dans ces cas-là. Dylan secoua la tête, comme pour se remettre les idées en place. Le flic posa devant elle une boîte. D'un air pâteux, elle regarda ce qu'il y avait dedans. Ses clés. Ses cartes. Ses clopes. Son bordel habituel. Ouais, c'est à moi." dit-elle d'une voix blanche. Elle avait la tête qui tournait et un goût infect dans la bouche. Elle n'allait pas trop bien à cet instant-là, la Dylan. Pour essayer d'aller mieux, elle essayait de penser qu'elle allait mieux. C'est plutôt con comme technique, mais parfois ça marche. Or, aujourd'hui, cela ne semblait pas vraiment porter ses fruits puisque Dylan pâlissait de seconde en seconde. Le flic se rapprocha, lui toucha l'épaule. Elle ne sursauta pas à son contact, ne bougea pas. Elle ne voulait pas. Elle se sentait pas bien DU TOUT. Trop mal pour esquisser un sourire, elle se contenta d'hocher la tête. Histoire de dire au policier que c'était cool de lui demander comment elle allait. Ça n'arrivait pas tout le temps. Et ça faisait plaisir, ce genre de chose. "Euh, j'crois que ça va. Mais rien n'est moins sur..." hoqueta la blondinette en réponse à la question de Lancaster. Elle accrocha sa main au rebord de la table. Un truc allait se passer, elle le sentait. Et ce truc n'allait plaire à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

we all know how to be happy.

MessageSujet: Re: A hard day's night ft Dylan   

Revenir en haut Aller en bas
 

A hard day's night ft Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
how to be happy. :: step three :: downtown :: police station-